• Jean-François Vrod, "Grand vent sur Sédières"!

     

    Je vous partage aujourd'hui cette belle prière que j'ai ramenée de Villeneuve lors d'une rencontre d'église, avec ces quelques photos de la cathédrale de Limoges. Nous avons eu l'occasion dernièrement de la visiter quand nous avons accompagné notre Manon dans son voyage d'études.

     

    De siècle en siècle, la prière!

    la cathédrale de limoges, quartier de la Cité!

     

    Prière d'un bâtisseur de cathédrale anonyme du XIIe siècle

    Mon Dieu,
    Apprends-moi à bien user du temps que tu me donnes
    pour travailler et à bien l'employer sans rien en perdre.

    Apprends-moi à tirer profit des erreurs passées
    sans tomber dans le scrupule qui ronge.

    Apprends-moi à prévoir le plan sans me tourmenter,
    à imaginer l'oeuvre sans me désoler si elle jaillit autrement.

    Apprends-moi à unir la hâte et la lenteur,
    la sérénité et la ferveur, le zèle et la paix.

    Aide-moi au départ de l'ouvrage, là où je suis le plus faible.
    Aide-moi au coeur du labeur à tenir serré le fil de l'attention.
    Et surtout comble toi-même les vides de mon oeuvre.

    Dans tout labeur de mes mains,
    Laisse une grâce de toi pour parler aux autres
    et un défaut de moi pour me parler à moi-même.

    Garde en moi l'espérance de la perfection,
    sans quoi je perdrais coeur.
    Garde-moi dans l'impuissance de la perfection, sans quoi je me perdrais d'orgueil.

    Purifie mon regard : quand je fais mal, il n'est pas sûr que ce soit mal et quand je fais
    bien, il n'est pas sûr que ce soit bien.
    Enseigne-moi à prier avec mes mains,
    mes bras et toutes mes forces.

    Rappelle-moi
    que l'ouvrage de ma main t'appartient
    et qu'il m'appartient de te le rendre
    en le donnant.

    Rappelle-moi
    Que si je fais par goût du profit, comme un fruit oublié, je pourrirai à l'automne;
    Que si je fais pour plaire aux autres,
    comme la fleur de l'herbe, je fanerai au soir.

    Mais si je fais pour l'amour du bien, je demeurerai dans le bien.
    Et le temps de faire bien et à ta gloire,
    C'est tout de suite.

     

    De siècle en siècle, la prière!

    "Au milieu de la place, il y avait un arbre!"

     

    De siècle en siècle, la prière!

    On aperçoit Pierre!

     

    La prière, je crois, est cet élan vers le Haut, au-delà des affects et de l'évènementiel de nos vies, comme un repos salutaire pour tout notre être à l'écoute de ce souffle léger, à peine perceptible, qui nous donne la paix, le courage de reprendre la route et nous libère, nous guérit.

    Il y a des lieux pour prier! C'est bien-sûr, d'abord, la chambre haute de notre coeur, notre lieu d'intimité habituel, un espace de nature que nous affectionnons particulièrement. Mais c'est aussi ces lieux habités et nourris de la prière des siècles. Ne manquons pas  de les rejoindre quand nous sentons que notre prière s'inquiète!

     

    Jolie journée à vous sous le vent de tendresse!

     

     


    4 commentaires
  • Abdullah Ibrahim, "Serenity"!

     

    En revenant d'Avignon, au cours d'une conversation téléphonique, mon fils me dit: "On est appelé à sourire"! Et cette petite phrase m'a conduite à méditer sur ce sujet.

     

    le sourire de Dieu au-delà de sa souffrance.

     

    Appelés à sourire!

    "Le Christ au sourire", Château de Javier en Espagne!

     

    Appelés à sourire!

    Le sourire de Reims!

     

    Appelés à sourire!

    "Couple au sourire", d'Eugène de Blaas!

     

    Appelés à sourire!

    "Jeunes filles au sourire", d'Eugène de Blaas!

     

    Appelés à sourire!

    "Jeune femme souriant", d'Eugène de Blaas!

     

    Tous ces beaux visages qui nous appellent à renaître au sourire! Le sourire qui témoigne de la profondeur du coeur, miroir de notre âme un instant  fugitif offert à l'autre et qui ouvre sur la rencontre, un possible d'être ensemble, un horizon neuf au-delà des affects, un ailleurs qui s'incarne pour la seule joie d'être!

    J'ai contemplé tout ce dernier week-end à Villeneuve, tous ces beaux visages où se risquait à naître le sourire intérieur et qui demande l'humilité du regard!

    Oui, descendre jusqu'à ce sourire pour lui donner notre main et le mettre au monde!

    Je me suis dis que j'avais là encore beaucoup à apprendre!

    Ne manquez pas d'écouter la très douce mélodie d'Ibrahim!

     

    Demain, nous partons à Limoges bien avant l'aube pour accompagner notre Manon dans ses voyages d'études. Elle doit rassembler des documents et données importantes pour boucler son Master en archéologie.

    Il nous faudra aussi nous rendre à Toulouse et Rodez. Manon suivra ensuite un stage d'une semaine à Bordeaux.

    Le sourire, un grand voyage!

     

    Je vous embrasse! Joli sourire à vous!


    3 commentaires
  • Omer Avital, "Ballad For A Friend"!

    Superbe instant musical!

     

    Bonjour les ami(e)s!

    Le week-end approche et nous partons un peu plus au sud. Nous échapperons ainsi à la neige annoncée! C'est le printemps, alors changement et renouvellement obligent!

    Nous allons vivre une rencontre nationale d'église à Villeneuve Les Avignons et nous visiterons aussi notre Sophie qui traverse en ce moment l'épreuve de la maladie.

     

     

    Escapade et rencontre!

    Le fort Saint André qui fait face au Palais des Papes!

     

    Partir à la rencontre est toujours une merveille, vivre un ailleurs est une nécessité pour l'ouverture du coeur et de l'esprit.

     

    Escapade et rencontre!

    Au loin, le Palais des Papes!

     

    Villeneuve se situe juste de l'autre côté du pont!

     

    Escapade et rencontre!

    Le pont Bénézet!

     

    Escapade et rencontre!

    Une jolie maison à Villeneuve!

     

    Escapade et rencontre!

    La tourterelle à Villeneuve!

     

    Nous partons demain matin et je vais savourer les paysages comme une "Bouffée Bleue"!

     

    Joli week-end à vous!

     


    7 commentaires
  • Sonia Wieder-Atherton, "Chemah"!

     

    Le jour des pains sans levain!

    Mes pains azymes!

     

    Ces petits pains sans levain que j'ai pris l'habitude de préparer au moment du Carême, voilà que ce matin, au petit déjeuner, ils m'ont parlé de bien profonde façon!

    Vous savez, leur saveur est exquise dans leur grande simplicité d'être: juste un peu de farine d'épeautre, de sel et d'eau, une pincée de sucre blond. Parfois, j'y ajoute des graines du boulanger.

    Vous vous souvenez de cette histoire très ancienne où les israélites, guidés par Moïse, ont dû partir d'Egypte à la hâte, au petit matin, en emmenant leur pâte à pain sans qu'elle ait eu le temps de lever.

    C'était pour eux le pain de la délivrance, le pain de la liberté.

     

    Le jour des pains sans levain!

    Antoine Serra, "Femmes aux galettes"!

     

    Et je me suis dis tout en buvant le thé et en mangeant mes petits pains azymes:

    Comme il est important de s'accorder parfois ce départ à la hâte sans pouvoir rien préparer et n'emportant avec soi ce presque rien, juste un peu de pain rassis ou de cette pâte sans levain.

    Partir dans ce moment très dense, avant que l'aube naisse, quand la nuit s'éteint doucement, cet instant dramatique où le silence est plein et s'incline jusqu'à la vie bafouée, meurtrie qui se meure assassinée.

    Cet instant d'apnée où la nature aussi se tait et s'agenouille en retenant son souffle.

    Alors l'on peut entendre la prière de Dieu, son cri déchirant, sa souffrance et sa mort se donner pour que la vie sur terre reprenne son élan.

    Alors moi je veux lui apporter avant le jour et quand la nuit s'achève, mes petits pains sans levain. Et je verrais ainsi la vie qui se relève à l'horizon nouveau!

     

    Belle soirée à vous à l'écoute du silence!

     


    3 commentaires
  • O mon coeur!

    "En attente"! Dans "Mes chemins de campagnes"!

     

    Bonjour à toutes et tous!

    Je vous partage aujourd'hui sous un ciel lumineux et serein, dans la magnificence de la lumière du printemps mon petit texte que je viens d'écrire.

    Il est aussi pour ceux, celles qui traversent une peine, un moment difficile! Que mes simples mots les encouragent à la Vie!

     

    Anouar Brahem, "The astounding eyes of Rita"!

     

    Champ de lumière

    *

    O mon cœur

     Quelle grande peine sur toi

     En ces premiers jours de Carême

     Qui épuise ta force

     Et tes élans joyeux

     En semant dans ta paisible demeure

    La fatigue et le doute.

      Mais vois cette grande lumière

    Qui illumine cette saison première

    Où le soleil descend jusqu’à la nuit

     Sans vouloir la quitter

     Et dès l’aube s’élance

    A tire d’ailes pour féconder

     De ses rayons d’ombre clair

    Toute chose et tout être.

         Contemple O mon cœur

     Cette clarté divine et laisse-là

     Je t’en prie

     Habiter ta souffrance profonde

     Etendre sur tes plaies

     Son émollient passage

     Et combler de douceur

     Tes ravines de larmes.

      Tu verras O mon cœur, tu verras alors

     S’exhaler goutte à goutte

    La nouvelle rosée

     Dans ce bain de jouvence

    Cette grande clarté

     C’est l’Amour qui te vient

     C’est Le Christ Jésus qui te sauve.

     Et sur cette grande peine

     Voilà qu’un grand champ de blé

     Il a semé pour toi.

      C’est le joli Carême ! Hosannah !

     

    Voilà que vibre encore ce jour ce beau champ de lumière et mon coeur est confiant!

     

    O mon coeur!

    Au loin, les Cévennes!

     

    O mon coeur!

    L'arbre séculaire!

     

    O mon coeur!

    Espace de prière à Sereys!

     

    Ces photos, je les ai prises lors d'une petite rando avec mon fils Aurélien et ma petite fille Lucie, il y a quelques jours. Et là dans ce superbe lieu , nous sommes restés un moment, l'un  priant, l'autre rêvant ou jouant dans la paix de ce jour!

     

    Jolie journée à vous!

     

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires