• Couleur-quotidien!

    "Les petits danseurs",  une de mes peintures sur tissu (toile de coton).

     

    "Aria" à l'accordéon diatonique, jouée par Riccardo Tesi.

  •  

    Zlabya et Kate Young!

    J'ai choisi cette belle vidéo car elle exprime tout ce que nous aimons  avec Pierre! La recherche créative, la musique, la danse, le partage de nos compétences pour faire du beau de la joie autour de nous, l'engagement avec cette baleine qui vient nous rappeler notre responsabilité pour la sauvegarde de notre environnement

    Et l'esprit de fantaisie et de loufoquerie qui nous permet d'échapper à la linéarité et l'opacité du quotidien!

    La joie d'être ensemble même si ce n'est pas toujours facile, et surtout de monter ensemble des projets!

     

    Voici une grande semaine pour notre petite famille!

    Une Semaine Mémorable!

    Pierre sera en retraite à partir de ce jeudi et nous fêtons son départ au Château! C'est ainsi que l'on nomme au Puy en Velay le Conseil départemental!

    43 ans de travail, ce n'est pas rien! Ce sera émouvant et un pincement au coeur quand même...

    Un nouveau chemin s'ouvre pour lui et moi!

    Et c'est l'anniversaire de notre Manon ce mercredi!!!

    Notre Manon qui traverse en ce moment une période difficile! Mais avec l'amour des siens et ses amis, on va ensemble surmonter tout ça!

    Nous fêtons notre Manon en famille ce week-end!

     

    Voilà ces deux peintures sur le thème de la famille que j'aime bien! Ce sont des toiles d'artistes contemporains.

     

    Grande Semaine!

    De Samy Briss!

     

    Grande Semaine!

    De Cécile Veilhan!

     

    Pensez à nous! MERCI!

     

    Joli mardi à vous!


    7 commentaires
  •  

    The Angels Harp!

     

    Voici que je viens de terminer mon icône de La Nativité!

    C'est une icône liturgique très difficile, de tradition contemporaine selon Isaac Fanous.

    Je ne savais pas si j'allais arriver au bout de ce chemin iconographique! Mais je remercie Le Seigneur qui m'a donné courage dans ce beau cheminement vers cet icône de La Nativité!

     

    Nouvelle icône!

    Mon icône de La Nativité!

    Sur toile de lin brut, à l'huile, de 46/38 cms.

     

    Dans l'Esprit de Noël qui vient!


    5 commentaires
  •  

    "Pentland Hills"!

     

    Je ne peux résister à vous partager mon ciel de ce soir dessous ma fenêtre!

    C'est une fête de la lumière, une Nativité avant l'heure!

    Un ciel qui fait naître, oui, à la contemplation et qui redonne de la vigueur!

    J'ai beaucoup travaillé sur ma nouvelle icône cet après-midi, de 13h30 à 17h30! Je peux vous dire que c'est épuisant! Je n'ai pas levé la tête quasiment de l'aprèm!

    Alors quand j'ai vu ce ciel, c'était là ma récompense, mon cadeau , cadeau de ciel  et ce n'est pas rien!!!

    Voilà la déclinaison en l'espace d'un quart d'heure!

     

    Ciel d'un soir, espoir!

    Dessous ma fenêtre ce soir!

    Ciel d'un soir, espoir!

     

    Ciel d'un soir, espoir!

     

    Ciel d'un soir, espoir!

     

    Jolie soirée à vous sous le ciel de novembre!


    4 commentaires
  •  

    Brittany Haas!

    J'aime beaucoup Brittany, son jeu de violon et son sourire généreux qui chante la joie de vivre!

     

    La journée a bien commencé!!! Par un énorme fou-rire entre Pierre et moi!

    C'est de bon augure! Aujourd'hui s'annonce joyeux dans le bonheur du jour!

    Plaisanter, rire et sortir ainsi de son égo parfois trop envahissant!

     

    Joli samedi tout en détente!


    2 commentaires
  •  

    Liz Carroll, "A day and an age"!

     

    "Couleur-Parenthèse " a beaucoup à faire dans les jours qui passent!

    D'abord elle prie! Elle se sent interpellée par les souffrances des gens, les violences du monde!

    Elle prie beaucoup et s'interroge!

    Elle travaille intensément à ses icônes! Elle passe de l'enthousiasme au découragement comme les ciels dessous sa fenêtre! Heureusement ils la portent vers l'horizon et la foi!

     

    La couleur des jours!

    Les ciels d'aujourd'hui dessous ma fenêtre!

     

    "Couleur-Parenthèse" accompagne les siens! En ce moment beaucoup d'épreuves et de maladies dans la famille!

    Elle écoute ceux et celles qui passent près d'elle! Elle s'engage dans les combats pour plus de justice et de fraternité!

    "Couleur-Parenthèse" est engagée à l'ACAT" et dans l'église!

    Elle prépare la feuille de route de l'Avent! Elle réfléchit et médite sur sa foi et son témoignage!

    Elle s'occupe au quotidien de la maintenance de sa maison et porte dans son coeur des peines mais aussi beaucoup d'espérance!

    "Couleur-Parenthèse" prie beaucoup pour ses jeunes, tous les jeunes qui sont victimes aujourd'hui de la violence de l'incrédulité et des très difficiles conditions de travail!

    "Couleur-Parenthèse" a toujours dans son coeur tous les enfants de la terre, les peuples qu'elle aime tant!

    Elle galère comme chacun dans sa vie et sa petite barque est souvent malmenée!

    Au-delà de ses fatigues, "Couleur-Parenthèse" est heureuse de travailler en essayant de donner de la joie , de la paix et de la beauté!

    Elle chante beaucoup et joue du violon pour la paix!

     

    Et heureusement Dieu est là qui nous bénit!

     

    La prière est un engagement social!

     

    Jolie soirée à vous dans la couleur des jours!


    1 commentaire
  •  

    "Unless"!

     

    Après le travail de la journée, un peu de musique avant d'aller au lit et Soupir!

     

    En attendant demain!

    Hier dessous ma fenêtre!

     

    Dormez-bien!


    2 commentaires
  •  

    "San Salvador", chanteurs de Corrèze!

     

    Ils demeurent en Corrèze dans un petit village nommé Saint Salvadour. Et oui, ils ont choisi de garder leur origine mais en jouant avec le nom de leur village. Ils s'appellent donc "San Salvador"!

    Ils ont entre 25 et 30 ans! Ils interpellent, décoiffent, bousculent... mais ils déploient un savoir et une performance vocale impressionnante! D'ailleurs, tout leur corps est engagé, propulsé dans la pulsation sonore! C'est impressionnant!

    Ils sont restés attachés à leurs racines, leur patrimoine culturel et ils ont décidé de le réinterpréter à leur façon, très contemporaine.

    Ils chantent en occitan!

    Leurs chants viennent de la mémoire d'une terre. Il y a comme une incantation qui se dégage  de leurs voix. Ils jouent avec des séquences sonores réitérées, les paroles sont lapidaires, les mots essentiels de l'histoire sont aussi répétés. Chacun chante sa partition, improvise tout en gardant une unité rythmique impeccable. Il y a aussi ce continuo ou basse vocale continue que l'un ou deux d'entre eux va tenir tout au long du chant  et qui donne justement cet aspect incantatoire.

    Il y a des élans presque de rage, combattifs comme une lutte! les voix s'exacerbent quasiment au-delà de leur énergie!

    Il y a des passages sensibles de douceur et de tendresse mais la mélodie est toujours en amont comme cachée dans le coeur profond. On la sent présente au-delà de la mémoire comme une instance d'éternité.

    C'est un chant d'infinitude qui pourrait durer comme ça sans arrêt, comme une plainte, comme un cri, comme un appel, un gémissement... un écho du fond des âges!

     

    Nous les avons écoutés en concert ce dernier samedi à La Chaise-Dieu en bravant la pluie et le vent du soir et cela valait la peine!

    Pour finir de vous partager mes impressions, je me suis rappelée cet extrait de "Mes Carnets"

    "les méandres de la mémoire. Ce matin, avec le temps pluvieux et tellement morose de tous ces jours, je me suis souvenue que j'avais noté ce même état de déliquescence dans un de mes carnets. Cela datait de mai 1987.

    La pérennité du temps et de l'espace dans la mémoire est certaine.

    L'éternité et la connaissance de Dieu y sont aussi."

     

    Réveil de mémoire!

    Ciel de dessous ma fenêtre!

     

    Douce soirée à vous!


    3 commentaires
  •  

    Liz Carroll et John Doyle, "The island Of woods"!

    Je vous invite à écouter cette douce mélodie de Liz tout en contemplant les belles photos de cette vidéo! Elles reflètent exactement le climat ces jours-ci, là où je vis, et de l'ambiance paisible de ma maison.

     

    Ce soir, je vous partage cette prière que j'ai écrite aux Abeillères dernièrement.

     

    Dieu, tu es

    *

    Dieu est ici

    Dieu est ailleurs

    Dieu est chez moi

    Seigneur, Tu es partout Présent.

    Quand nous te prions

    Tu es là

    En secret

    Tu te tiens si près de nous

    Que nous percevons presque

    Ton souffle

    Comme le vent qui passe

    L’air qui vibre

    Ou respire doucement

    Dans le bruissement des feuilles

    Ou encore dans le passage fugace de l’oiseau

     D’un enfant qui joue.

    Je n’ai pas besoin

    D’aller ici

    Ou ailleurs

    Pour te trouver.

    Tu es

    Tout près de moi.

    Tu m’appelles et m’attends

    D’abord chez moi.

    Pourtant je ne le crois pas toujours

    Pardon !

    Et parfois je crains

    Que tu m’aies abandonnée.

    C’est pourquoi je m’en vais parfois

    Ici ou ailleurs.

    C’est alors que je comprends

    Avec évidence

    Que tu es là

    Où je demeure.

    Pourquoi me décourager

    Et me plaindre de ma vie 

    Puisque c’est Toi

    Qui l’habite avec moi

    Là où je suis !

    Mon Dieu, merci !

     

    Dieu, mon familier!

    Aujourd'hui, le feu dans la cheminée!

     

    Je vous souhaite un joli week-end!


    4 commentaires
  •  

    "Nada te turbe" de Thérèse d'Avila!

     

    Je vous partage ce soir cette très belle et très juste exhortation de Thérèse d'Avila qui m'est revenue ces jours-ci en mémoire. Chaque fois que je la relis, je suis comblée de paix!

    Voici la première strophe en français,

     

    " Rien ne te trouble, rien ne t'effraie,

    Qui a Dieu ne manque de rien.

    Rien ne te trouble, rien ne t'effraie,

    Dieu seul suffit."

     

    Dans la nuit!

    Dessous ma fenêtre le soir du 1er novembre 2017!

     

    Douce nuit à vous!


    2 commentaires
  •  

    Inteval Waltz!

     

    Voilà la neige qui ce matin m'attendait au lever du jour! Fine et élégante à son habitude pour séduire son monde et s'excuser de faire paraître un peu trop tôt l'hiver!

    Mais c'est beau car elle apporte avec elle toute la paix du ciel! Les choses et les êtres s'adoucissent

    sous sa jolie main pâle et la journée s'annonce douce dans la maison!

     

    Ce matin au lever!

    Le paysage dessous ma fenêtre ce matin!

     

    Heureusement, hier, j'avais pris soin de prendre en photo mes petites giroflées qui aujourd'hui sont recouvertes d'une fine rosée blanche!

     

    Ce matin au lever!

    Les giroflées du jardin!

     

    J'ai allumé le feu dans la cheminée!

     

    Ce matin au lever!

     

    Doux lundi à vous et bon courage pour celles et ceux qui reprennent le chemin des écoliers ce matin!


    3 commentaires
  •  

    Swedish Waltz!

     

    Tout en écoutant cette jolie valse traditionnelle de Suède, je vous partage mon travail de couture .

    Je viens de terminer ma nouvelle robe , à l'esprit d'enfance. Une petite robe à conter les soirs d'hiver et qui va m'accompagner aussi pour peindre l'icône!

    Une robe avec un air lointain de folklore d'Europe centrale!

     

    Une nouvelle robe!

    Ma robe "esprit d'enfance"!

    Elle est en velours milleraie, côté fleuri tout en coton, côté uni coton/polyester.

    Pierre m'a bien aidée pour le patron et le découpage des différentes parties!

    Merci mon Pierre!

     

    Une nouvelle robe!

    Côté dos!

     

    Une nouvelle robe!

    Les détails!

    Les poches ont été un peu compliquées à monter. Elles sont prises dans les coutures mais restent flottantes pour donner de l'air, de l'ampleur! C'est joli!

     

    Vous devrez me croire sur parole si je vous dis qu'elle me va comme un gant! Hi, hi, hi!

     

    Demain, je me remets au travail iconographique et il faudra aussi préparer l'Avent! C'est chouette!

     

    Sous une lumière d'hiver, je vous souhaite une belle fin d'après-midi!


    4 commentaires
  •  

    Chaconne de Francisca Caccini!

     

    Déjà Novembre et l'on n'y croirait pas tant les jours sont doux, la lumière vive courant sur le pré dessous ma fenêtre!

    Avec le soir le froid enserre la campagne  jusqu'au matin  de son empreinte givrée! Nous avons allumé les premiers feux de cheminée!

    Pourtant quelle surprise à la clairière...!

     

    Novembre déjà là!

     

    Elles jonchaient ce coin de forêt  et j'ai pu en cueillir ce petit bouquet!

    Les enfants sont repartis! Couleur-Parenthèse va reprendre son travail iconographique! Pour l'heure elle est à la couture cousant une robe jolie à l'esprit d'enfance à porter aux premières froidures!

    Elle pense déjà à Noël et dans sa petite tête trottent mille idées de fête; ses mains s'activent pour habiller l'hiver et faire danser et chanter ses rêves dans sa maison!

     

    Dans la lumière, marche!


    3 commentaires
  •  

    Celtic Violin, "Down by the Sally Gardens"!

     

    C'est assez souvent que nous descendons et montons ce fameux col de La Chavade où se situe la ligne de partage des eaux entre Atlantique et Méditerranée.

     

    Descente et montée!

    La montée!

     

    Descente et montée!

    On arrive bientôt au col!

    (Cliquez sur les photos pour voir plus grand).

     

    Il y a toujours une certaine émotion chaque fois différente à la descente et à la montée! La sensation n'est pas la même!

    Un sentiment de liberté, d'échappée à la linéarité du quotidien ou bien l'intemporel, la permanence ou bien encore un état d'impermanence s'alternent dans ce voyage descente-montée!

    Comme la vie entre le haut et le bas, il s'agit de découvrir le terrain sûr de l'intemporel, de son intériorité profonde semblable à la nappe phréatique au-delà des turbulences passagères de la vie.

    C'est le repos intérieur nécessaire dont nous avons besoin!

     

    Descente et montée!

    le haut!

     

    Descente et montée!

    Le bas!

    Tout aussi mirifique l'un et l'autre!

     

    Succèdent au col les landes et les plateaux, notre paysage familier où l'espace s'offre au regard généreusement, un espace également vierge encore, où tout est possible!

     

    Descente et montée!

    Vers la lande!

     

    Descente et montée!

    Chemin de terre à ciel ouvert!

     

    Descente et montée!

    Campagne vers Landos!

     

    Descente et montée!

    Défilé des Paysages!

    J'ai pris ces photos de la voiture, sur la route, en roulant!

     

    Descente et montée!

    Le petit clin d'oeil roux de l'automne!

    Vous l'apercevez dans les arbres, au centre!

    Un réchauffement du coeur!

     

    Nous venions de l'Ardèche, de chercher notre Manon très fatiguée!

     

    Vivez aussi le temps du repos et de la contemplation!


    2 commentaires
  •  

    "Fin de journée", Jean-François Vrod!

     

    Echappée cévenole!

    Dans la montée au-dessus du Pompidou!

     

    Les Cévennes, fantastiques paysages, où la lumière décline ses rayons de mille nuances toujours créative, toujours étonnante, dans ses mouvements imprévisibles et ses modifications constantes!

    Nous voilà revenus avec au coeur et à l'esprit cette amoureuse rencontre qui chaque fois nous enchante et nous ravigore même par gros temps!

    Les Cévennes ne déçoivent jamais le pèlerin! Il y a cette présence de l'infini et de l'éternel qui vous nourrit au fil des heures!

     

    Echappée cévenole!

    Le même panoramique quelques secondes plus tard!

    En quelques minutes, la lumière avance et se déploie dans ses camaïeux de couleurs dont elle a le secret.

     

    Echappée cévenole!

    Aux Abeillères!

    Dessous notre fenêtre, les lambeaux de brume s'étiolent sous la rosée que la lumière habille d'arc-en-ciel.

     

    Echappée cévenole!

    L'automne festoie sur le feuillage encore vert!

     

    Mais les châtaignes , cette année, n'ont pas pu grandir à cause du manque de pluie!

     

    Echappée cévenole!

    Voilà un petit reste!

    Les "pellerines" et les "figarettes", noms des châtaignes cévenoles, ont régalé les moutons des Abeillères! Ils en sont friands, les sangliers aussi! Ces derniers les mangent à la nuit tandis que les moutons, le jour!

    Bon, l'année prochaine sera peut-être plus prolifique!

     

    En tout cas, la Cévenne et ses beaux lieux de foi, ne vous renvoient jamais sans le pain pour la route plein vos poches!

     

    Douce soirée à vous!


    3 commentaires
  •  

    Plucked-Unplucked! Violaine Cochard & Edouard Ferlet!

     

    Ne manquez pas d'écouter ces superbes compos que j'aime beaucoup et qui expriment quelque écho de mon atelier!

     

    Je vous partage aujourd'hui mon univers quotidien, mon atelier, là où je travaille et où je passe la plus grande partie de mes journées!

     

    Mon atelier!

    Dessous ma fenêtre ou la modification du paysage!

     

    Mon atelier!

    La table et le bureau!

     

    Conversation, "Nevermind"!

     

    Mon atelier!

    L'étagère!

    Dans les tiroirs, des tubes et des tubes de peinture et sur les rayons, des livres d'art et autres que j'aime...!

     

    Mon atelier!

    Le bureau de plus près et son fatras!

    Dedans les tiroirs tous mes trésors!!!

     

    Mon atelier!

    Dessus le bureau, le grand bazar qui va et vient au fil des jours!

     

    Le libertango de Piazzolla!

    Joué par deux merveilleuses jeunes femmes, des fées sans doute venues des profondes taïgas!

     

    Voilà, j'espère que vous aimerez ce petit billet secret!

     

    Jolie soirée!


    5 commentaires
  •  

    Sandrine Piau, "Between Heaven and Earth"!

    Une voix tout simplement puissante et belle!

    Pour illustrer ce texte écrit ce week-end et que je vous partage aujourd'hui!

    Vous pourrez le lire demain matin avant de partir au boulot...

     

    Matin citadin

    *

    La ville, dans les matins frais des saisons, se réveille doucement sur la place.

    Une vieille femme, son petit sac en papier à la main rempli de mie de pain ou des restes rassis de la brioche dominicale, donne à manger aux oiseaux de passage.

    Les gros pigeons, maîtres des lieux, s’approchent invariablement mais ils savent qu’ils ne sont pas aimés, bien trop nombreux, ils encombrent de leur fiente, le joli pavé.

    Les moineaux sont assurés  de leur pitance et viennent même picorer dans la main les miettes du repas.

    Pourtant le garçonnet ou la fillette du quartier ont pitié des gros becs et ne manquent pas chaque jour de leur apporter un encas pris sur leur petit déjeuner. Leurs parents, pressés, les tirent par la manche en leur rappelant vigoureusement qu’ils seront, à l’école, en retard !

    Mais l’enfant tout comme la vieille dame n’en a cure et continue son nourrissage !

    Bonheur du jour !

    Quelques chiens frétillants, en éveil constant, tirent sur la laisse comme des forçats en soif de liberté ! Les maîtres essoufflés, exaspérés, finissent par donner du leste et même détacher les captifs. On voit alors s’élancer l’animal, traînée de poudre sur la place ! D’autres plus calmes, plus mâtures, suivent, attentifs au pas des passants, attendant patiemment la possible échappée.

    Aux fenêtres, les rideaux s’étirent et s’ouvrent à la lumière. On aperçoit alors quelques têtes ébouriffées traversant fugacement cet écartement. C’est l’heure aussi des chats, observant, d’en haut, l’arène d’en bas, fiers, quelque peu méprisants, conscients de ce privilège du supérieur. Certains plus amènes  répondent à votre salutation par ce regard si particulier du félin qui vous suit jusqu’au bout de votre cheminement.

    Les musiques mécaniques des engins modernes arrivent peu à peu, fanfare insolite des voitures, bus, cars, scooters et vélos électriques, klaxons intermittents…

    Par delà, les notes hautes d’une flûte traversière et parfois plus feutrées et profondes celles d’un violoncelle.

    Plus élevé encore un chant lointain lyrique aux accords répétés descend les étages d’un immeuble. C’est la dame du 4ème qui prépare son concert du week-end.

    Mon regard voyage de bas en haut accroché sans cesse par une multitude d’évènements concomittents.

    Eblouissement !

    Quelques mendiants du siècle organisent l’occupation des sols. Il y en a un qui me salue joyeusement tandis que les autres me suivent des yeux sans réclamer toutefois un euro ou deux. C’est trop tôt !

    Il n’y a bien qu’eux  qui ont remarqué ma présence. Ces pauvres ont le don de vous faire exister davantage. Et cela en dit long comme on dit sur notre monde insensé…

    J’allai acheter le pain du jour et maintenant me voici à nouveau dans l’atelier.  Je me mets au travail. Il est déjà 9 heures !

    Ecrire l’icône, écrire la couleur, écrire les mots qui attendent dessous ma fenêtre

    Leur incarnation.

    Quelle merveille que la contemplation dans le silence intérieur du temps qui passe et qui demeure !

     

    Matin citadin!

    "Les chats à la fenêtre", photo du Net!

     

    Douce soirée dans l'été retrouvé!


    4 commentaires
  •  

    Le voyage magnifique!

    J'ai réécouté ces belles mélodies de Schubert  jouées superbement par Maria Joào Pires!

    La musique participe du soin  de la personne quand elle est écrite et interprétée avec le coeur et la conscience!

     

    Voici ces petites ordonnances que j'avais affichées l'an dernier sur le frigo avec d'autres... J'aime beaucoup poster çà et là dans la maison ces petits billets amusants mais qui interpellent aussi positivement mon monde!

     

    Petites ordonnances

    *

    Chaque matin se lever en prenant soin de soi, s’accorder du temps pour commencer le jour, prier, s’arrêter un moment sur tout son être : examiner ses pensées, se masser doucement avec un onguent de son choix, se restaurer dans la paix de sa maison pour ensuite, et c’est la condition nécessaire, prendre soin de l’autre qui passe ou reste près de soi.

     

    Etre dans une écoute attentive et soutenue pour appeler la vie intensément et réveiller ses courages, découvrir en soi un potentiel de créativité insoupçonné et dans la journée s’essayer à une humble expression de ses talents cachés.

     

    Compter sur la tendresse infinie de Dieu qui se penche vers nous toujours pour nous relever de nos chutes fréquentes et nous remettre debout jusqu’au fin bout de la journée.

     

    Avoir confiance en Lui, en soi, en l’autre qui est là près de nous.

     

    Petites ordonnances!

    "L'irlandaise" de Courbet!

     

    Petites ordonnances!

    "Marthe au lever" de Pierre Bonnard!

     

    Petites ordonnances!

    Mary Cassatt, " La tasse de chocolat"!

     

    Petites ordonnances!

    Eugène de Blaas, "Les amies"!

     

    Petites ordonnances!

    "Le couple amoureux" d'Eugène de Blaas!

     

    Petites ordonnances!

    Courbet, "La femme au livre"!

     

    Petites ordonnances!

    Loetitia  Pillault!, " Jeune femme rêveuse"!

     

    Voici quelques toiles de peintres que j'affectionne particulièrement et qui racontent ce temps de soin au quotidien!

     

    Cette semaine, s'accorder du temps pour soi!


    5 commentaires
  •  

    Eveline et Frédéric Paris!

    Vous entendrez la comptine de la grive après celle du boulanger! Prenez patience!

     

    Voilà dans la douceur de ce vendredi cette jolie comptine et qui annonce pour nous un

    beau week-end plein de tendresse car nous aurons avec nous nos grands enfants!

     

    Comptine du week-end!

    Le raisin d'automne dans mes coupes de fruits!

     

    L'un, légèrement rosé vient d'une d'une vigne de jardin, l'autre d'une vigne cultivée mais tous deux en bio!

    Ils sont très savoureux et j'espère qu'au marché samedi, j'en retrouverais!

     

    Comptine du week-end!

    Au marché!

    Une aquarelle que j'ai peinte sur un modèle original d'un album jeunesse. Je vous la partage à nouveau! Elle est accrochée sur un mur de ma cuisine!

     

     

    Chant de la grive musicienne!

     

    Joli week-end à vous!


    4 commentaires
  • Ce dernier samedi, nous sommes allés à un concert privé c'est à dire chez quelqu'un! Cela se fait de plus en plus!

    Pour les musiciens, c'est une occasion unique de rencontrer plus intimement le public et de partager leur travail, leur conception de la musique...

    Nous sommes donc partis, Pierre et moi, pour le Meygal, une région montagneuse au coeur du Velay avec de grandes forêts! Le point culminant est le Testavoyre à 1436 m.

    L'hiver, la burle souffle comme une damnée et les légendes courent par tout le pays pendant les longues veillées!

    Voici le lieu de notre concert,

     

    Concert chez l'habitant!

    Le moulin de Perrel!

     

    Nous connaissions la vielleuse, Laurence Bourdin, avec qui nous avions travaillé lors d'un stage de musique d'ensemble.

    Laurence souhaitait travailler avec des compositeurs de musique contemporaine et elle leur a demandé d'écrire chacun une pièce essentiellement et uniquement pour la vielle. En effet, jusqu'à présent, il n'y avait pas de répertoire, de partitions écrites pour la vielle!

    Ce fut un travail remarquable! Les compositeurs ne connaissaient pas vraiment cet instrument ancien! Il prend son origine au Moyen-Age!

    Maintenant , mission accomplie, les partitions sont réceptionnées à Paris et peut-être donneront envie à d'autres compositeurs et vielleux de continuer plus loin! Merci Laurence pour l'enrichissement du patrimoine musical de notre pays!

    D'autre part, Laurence, très justement pense que la musique s'insère dans une mémoire, qu'elle en est même l'incarnation profonde.

    Elle s'est donc appuyée sur les histoires des lieux dits étranges par chez nous! elle s'est référée au livre de Corinne Pradier," Lieux mystérieux en Auvergne"!

    Cette belle rencontre a donné naissance à cinq pièces musicales appelées sous le titre de "Hurdy# Gurdy Myst". 

    Nous avons donc eu la plaisir d'entendre ces cinq compositions!

    J'ai bien aimé, pour ma part, celles sur le Lac du Bouchet, L'église de St Michel d'Aiguilhe, la bête du Gévaudan, et le triangle de la burle.

    Voilà d'abord la présentation,

     

    Hurdy Gurdy #Myst!

     

    Sur le Lac du Bouchet!

     

     

    Sur le triangle de la Burle ," Locus Terribilis"!

     

     

    Sur Saint Michel d'Aiguilhe!

     

    Après le concert, nous avons pu échangé ensemble autour d'un" pot"  préparé par l'hôtesse et ce fut très sympa!

     

    Voilà de jolies soirées!

     

    Que la vôtre ce soir vous soit douce et belle!


    2 commentaires
  •  

    Chaconne en sol majeur, de Robert de Visée, jouée par Francisco Lopez!

     

    Voici quelques autres photos, cette fois, sur le patrimoine de lavoûte-Chilhac, Chilhac.

     

    Suite rando, un patrimoine!

    Le pont sur L'Allier à Lavoûte-Chilhac!

     

    Suite rando, un patrimoine!

    Ruelle de traverse descendante à Lavoûte!

    D'une rue montante, point de départ de la randonnée, s'égrènent ces ruelles semblables à des étoiles filantes qui vont rejoindre les bords d'Allier.

     

    Suite rando, un patrimoine!

    L'habitat!

    Toujours très beau par tous les temps!

     

    Suite rando, un patrimoine!

    Un chemin fleuri entre l'homme et la nature!

     

    Suite rando, un patrimoine!

    Les troupeaux sous la lumière dorée du jour!

     

    Suite rando, un patrimoine!

    L'église de Chilhac, très belle dans sa sobriété romane!

     

    Suite rando, un patrimoine!

    Et puis ces vierges noires typiques en Auvergne!

     

    Finissez bien la journée qui fut douce chez nous!


    5 commentaires
  •  

    Esaias Reusner, "Suite pour Luth"!

     

    Ce dernier week-end, nous sommes partis randonner dans le val d'Allier. Il faisait un magnifique temps d'automne avec cette lumière à la fois douce et intense que j'aime tant!

    Depuis Lavoûte-Chilhac en passant tout près de Chilhac, un petit village médiéval, nous avons marché de merveille en merveille!

    On appelle d'ailleurs ces sentiers de pays, les médiévaux.

     

    Une randonnée bucolique!

    Les bords d'Allier à Lavoûte-Chilhac!

    (Vous prenez soin de bien cliquer sur les photos)!

     

    Une randonnée bucolique!

    Des maisons surplombant l'Allier à Lavoûte-Chilhac!

     

    Une randonnée bucolique!

    Sur le chemin, le paysage!

     

    Une randonnée bucolique!

    On aperçoit le sentier!

     

    J'ai retrouvé dans mes "Carnets" un texte que j'avais écrit la première fois que nous avons fait ce chemin.

    Le voici,

    L'échappée de mai

    *

    C’était la sérénité qui régnait sur les berges de l’Allier et ses pâturages ainsi que sur le village et les remparts de Chilhac qui le surplombent. Avec Pierre, nous nous avons pris le chemin de ronde qui menait au bourg : impression de paix, de plénitude que les orgues basaltiques scellées dans la colline reflétaient sur la peau.

    Tout était sommeil comme si les habitants se fussent retirés pour une longue sieste. Au fur et à mesure de la montée se dessinaient à notre vue, des cottages petits et grands dont on avait habilement rafraîchi les traits que le temps avait fanés, cocons gorgés de soleil et de verdure, imbriqués étroitement les uns dans les autres, avec cette architecture si propre à la construction en terrasse : fours solaires où toutes les voluptés peuvent fleurir, où la poésie et toute autre forme de culture semblent s’y délecter.

    La glycine, à la fois opulente et gracile coule des murs en lourdes grappes sensuelles, des ruelles filiformes qui vous replongent dans un passé lointain, des sentiers herbeux dont les broussailles vibrent d’une vie secrète que l’on devine aux rampements furtifs que votre pas suscite, fuite argentée et vertigineuse des multiples lézards.

    Dans la vallée, au milieu d’un pré vert aveuglant, un seul pommier qui rayonne et déploie sa blancheur comme se répandent les voiles soyeux et les mousselines d’or d’une mariée ancienne sur les parvis de l’église.

    Tout est silence, même lorsqu’on arrive au centre du village.

    Des vieux assis sur un banc, à la porte de leur maison, conversaient mais leurs voix demeuraient inaudibles. On eût dit qu’ils mimaient un discours, toujours le même, datant de plusieurs siècles. Langage mystérieux, mots simples mais éternels qui se transmettent ainsi de génération en génération.

    Nous bûmes un café à la seule auberge. On y respirait un air humide et usé des murs et des meubles âgés. Le propriétaire avait commencé une réfection et ce mélange d’ancien et de neuf déconcertait, comme si l’on se trouvait au carrefour de deux époques. Des miettes s’étalaient sur notre table que l’on n’avait pas pris soin d’enlever.

    J’imaginai alors l’effervescence du matin où la petite salle grouillait des gens du pays, les paysans, les commères, les galapians, ceux de la ville. Prodigieux croisement de patois, de français, de piailleries enfantines, un creuset étonnant de harangue populaire et de discours d’intellectuels au vert : tout cela délayé divinement par les vapeurs anisées de l’absinthe et les odeurs acres et doucereuses des cigares et des pipes.

    Le café approvisionnait aussi en sucreries en tout genre, de l’antique réglisse noir aux bonbons vernis de couleurs fastueuses dignes de la plus pure chimie. Toutes ces merveilles s’étalaient à l’abri d’un brillant plexiglas tels des bijoux inaccessibles, à la fois pour décourager le voleur et aiguiser la tentation !

    De multiples affiches accrochées ça et là ou posées à même la table distribuaient toutes sortes d’informations aguichantes. Par exemple, l’entrée gratuite au bal pour les demoiselles en minis jupes ou randonnée pédestre et gastronomie…

    Enfin toute l’âme de Chilhac était distillée dans cette auberge !

    Les deux sons les plus signifiants que perçut mon oreille furent celui cristallin et paisible de la cloche de l’église et les aboiements enjoués des deux chiens du café qui nous accueillirent.

    Le patron les refoula aussitôt dans l’arrière-boutique et je voyais à intervalles réguliers derrière le rideau qu’ils tiraient de leur museau humide, leur œil vif où brillait la colère de ne pouvoir assouvir leur curiosité à notre égard !

    C’était Chilhac au premier de mai, terre bucolique que Virgile aurait sans doute aimée.

     

    C'était il y a 30 ans!!! Et bien le temps a passé mais Chilhac est resté le même et sans doute dans 100 ans demeurera-t-il ainsi intemporel!

     

    Une randonnée bucolique!

    Chilhac!

     

    Une randonnée bucolique!

    Un paysage panoramique superbe et constant!

     

    Une randonnée bucolique!

    Un paysage habité!

     

    Une randonnée bucolique!

    Les troupeaux!

     

    Une randonnée bucolique!

    Des hauts de Chilhac!

     

    J'essaie de vous poster quelques photos de plus dans la semaine. J'espère que la balade vous aura plu!

     

    Joli mercredi à vous!


    4 commentaires
  •  

    Strella Do Dia, " Sacrus Profanus"!

     

    Je vous partage aujourd'hui ces quelques photos de musiciens que nous avons revus ou découverts cette année aux fêtes Renaissance au Puy en Velay!

    Les musiciens!

    Strella Do Dia!

    Nous aimons les écouter dans leur choix musical de cheminer avec les musiques anciennes dans une sensibilité moderne. Ils sont portugais.

     

    Les musiciens!

    Ventouresco!

    Parmi ces musiciens, des petites dames toutes menues au souffle puissant et sûr! Bravo Ventouresco!

     

    Les musiciens!

    Sons Da Suevia!

    Ils viennent du Portugal aussi, leur musique festive invite à la joie de vivre!

     

    Les musiciens!

    Waraok!

    Ce sont des bretons! On entend parfois des accents de bourrée médiévale! Très sympa!

     

    Les musiciens!

    Je ne me souviens pas de leur nom, pardon!

    Nous avons beaucoup aimé leur jeu musical!

     

    Les musiciens!

    Les Manza Tsabres ou Mange-Chèvres!

    Tout près d'ici, ils nous viennent du Monastier!  Une musique pittoresque empreinte de contes et de croyances du terroir! A voir et à écouter absolument!

     

    Les musiciens!

    Et je termine avec ce bel instrument, vielle médiévale!

     

    Je ne peux tout vous montrer tant il y a de musiciens et tous talentueux et très chaleureux!

    Leur musique et leur chant nous portent toute l'année parce qu'ils expriment une mémoire collective très profonde qui rassemble sacré et profane dans une rencontre réconciliée et dans laquelle nous pouvons tous nous reconnaître.

    Merci tous les musiciens!

     

    Joli week-end à vous!


    3 commentaires
  •  

    Chant Renaissance!

     

    Voici quelques photos des camps et des animations à cette belle fête du Roi de l'Oiseau au Puy en Velay!

    Les camps et les saltimbanques!

    Les étals!

    (Cliquez pour visualiser plus grand)!

     

    Les camps et les saltimbanques!

    Une drôle de machine!

    Cela m'a paru très compliqué! Il s'agit d'un système de monte-charge pour élever les énormes pierres de construction!

    Pour faire tourner la roue, c'était une pauvresse qui , de l'intérieur, la manoeuvrait en marchant!

    Bon, je ne saurais trop vous expliquer ce schmilblick!

     

    Les camps et les saltimbanques!

    La Comedia Dell'Arte! Compagnie Desmodium!

    Nous les avons vu en scène et voilà un spectacle édifiant!

    Il popolo ha fame Signor Ré! Mais le roi philosophe: "Y'a qu'à, faut qu'on"! Ma il popolo ha fame, vuole mangiare Signore! Mais le roi n'en a cure, vous pensez bien!

    Cela nous rappelle quelque chose, non, encore aujourd'hui?

    J'ai aussi été emporté dans l'histoire! Farandole et compagnie! Hi hi!

    Les camps et les saltimbanques!

    La bella della Comedia!

    Les camps et les saltimbanques!

    Et encore!

     

    Les camps et les saltimbanques!

    Et ceux-là! Sonitus!

    Ou la compagnie des Crapauds que nous avons rencontrée au détour d'une ruelle montante de la vieille ville!

    On n'a pas pu les voir à l'action! Dommage! Impossible de tout voir même en plusieurs jours! Ce sera pour l'an prochain peut-être!

    Salut Sonitus!

     

    Les camps et les saltimbanques!

    Oh! La superbe coiffure de cette jolie jeune femme!

    On n'en finit pas de s'émerveiller au fil des rues dans une convivialité sympa et festive!

     

    Les camps et les saltimbanques!

    Et puis la petite Marie qui veille!

    Je ne la connaissais pas encore et je l'ai découverte en levant les yeux , Rue Des Tables!

    J'aime ce voyage continuel entre passé et présent! Nous voici bien dans nos souliers pour continuer vers demain, l'horizon!

     

    Jolie soirée à vous!


    4 commentaires
  •  

    Tourdion, "Quand je bois du vin clairet"!

     

    Aujourd'hui, je vous partage ce moment fabuleux et joyeux en compagnie del Grande Teatro Toboso!

     

    Quelle histoire cette histoire! "Le grand Don Tallarin Del Molino, l'homme qui sait se perdre dans les livres! El Grande Teatro Toboso lui fait revivre de nombreuses aventures... On le voit se battre contre un moulin ou encore rencontrer la magnifique Dulcinea qu'il prend pour une grande Princesse de Royaume. Cela vous parle-t-il? Sûrement, Cervantes, qui aura eu vent de cette histoire, la reprendra dans son Don Quichotte!"

     

    J'ai admiré la créativité dans la mise en scène et la truculence des jeux de scène! Bien-sûr, comme je me trouvais tout prêt d'eux, me voilà emportée dans l'affaire au risque, dit le meneur de la troupe, qu'il allait me casser ce Molino ... Bouh, bouh, je suis encore là!

    On a été pris de court et on n'a pas pu prendre la photo!!!

     

    EL GRANDE TEATRO TOBOSO!

    Le grand Don Del Molino!

     

    EL GRANDE TEATRO TOBOSO!

    Il Grande Teatro Toboso au complet!

     

    EL GRANDE TEATRO TOBOSO!

    Parti guerroyer!

     

    EL GRANDE TEATRO TOBOSO!

    La magnifique Dulcinea, Dame de joie et non Princesse!

    (Cliquez sur les photos pour agrandir! Merci!)

    En fait ce Don Molino, à force de lire, était devenu fou et il s'était mis en route pour vivre des aventures livresques!

    Peut-être parfois ou souvent nous aussi vivons en rêve notre vie! Attention de ne pas la perdre ni de passer à côté d'elle pour une beauté éphémère, nous dit le vieux sage!

     

    Joli mercredi!


    2 commentaires
  •  

    Un bel aperçu des festivités au Puy cette dernière semaine!

     

    Bonjour les ami(e)s!

     

    Nous participions tous ces jours aux Fêtes Renaissance au Puy en Velay!

    Toujours très festif et chaleureux mais toujours aussi faut-il composer avec un temps froid, parfois pluvieux! Capes, fourrures et manteaux s'imposent quand vient le soir vers 18h! Attention les décolletés mesdames!

     

    Les fêtes Renaissance septembre 2017 au Puy en Velay!

    Mais voilà un costaud de la Lune!

    Qui ne craint pas froid ni tempête!

     

     

    Les fêtes Renaissance septembre 2017 au Puy en Velay!

    La pitchoune!

    Magnifique petite Reine tout droit venue d'un conte de fée!

     

    Les enfants sont toujours de la fête et c'est une merveille de les rencontrer au fil des rues de la vieille ville!

     

    Les fêtes Renaissance septembre 2017 au Puy en Velay!

    Et votre servante!

    Qui vous en racontera un peu plus là-dessus suivant son ouvrage de la semaine!

     

    Joli lundi!


    6 commentaires
  •  

    Yiruma, "YourAutumn Scene"

     

    Avec cette douce mélodie, je vous partage ce moment paisible et doux, au petit déjeuner , ce matin!

    Hier soir, j'avais pâtissé une tarte rustique de ma façon!

    Une pâte à pain à la farine d'épeautre à laquelle j'ai ajouté des petits flocons d'avoine et une poignée de petits raisins noirs de Corinthe.

    J'ai disposé des tranches de pommes et de poires en alternance et parsemé d'un peu de sucre blond et d'épices "Pain d'épices"! Le tout bien évidemment en ingrédients bios s'entend!

    Voilà une tarte très digeste et savoureuse à souhait, je vous le garantis! Essayez donc et vous m'en direz des nouvelles!

     

    Petit matin dominical!

    Ma tarte rustique du jour!

     

    Petit matin dominical!

    La maison de Bonnard!

    Le déjeuner à la maison de Bonnard! C'est un peintre que j'affectionne particulièrement!

     

    Joyeux dimanche!


    7 commentaires
  •  

    Les barricades mystérieuses de Couperin jouée à la théorbe par Francisco Lopez!

     

    Je vous invite à écouter cette superbe interprétation de Francisco en admirant ce fabuleux instrument qu'est la théorbe! J'ai eu le bonheur de la découvrir réellement dans un concert!

    J'ai changé un peu le proverbe, "Temps du 3, temps du mois", voilà le vrai adage!

    Mais c'est que depuis début septembre, le temps n'est pas à la noce Mesdames, Messieurs! Pluie, froidure, brume! Notre mois fait grise mine et boude pour un rien! Bouh!!!

     

    Temps du jour, temps du mois!

    Cheminement du temps aujourd'hui dessous ma fenêtre, en l'espace d'une heure cet aprèm!

     

    Malgré une grande fatigue, je viens de terminer mon croquis de La Sainte Transfiguration! Maintenant, je vais le poser sur la toile et ce n'est pas une petite affaire , croyez-moi!

     

    Je vous partage aussi une merveilleuse interprétation des "Barricades mystérieuse" de Couperin, cette fois jouée au piano par le grand Cziffra!

    Vous savez que le festival de La Chaise-Dieu est toujours en son honneur! En effet, il aimait beaucoup venir jouer à l'abbaye et a bien encouragé et travaillé à la mise en place de ce fameux festival annuel qui se déroule donc la troisième semaine d'aôut.

     

    "Les barricades mystérieuses" par Georges Cziffra!

     

    Je vous souhaite un joli week-end!


    4 commentaires
  •  

    Ali Farka Toure et Toumani Diabate!

     

    Je vous partage aujourd'hui ce texte que j'ai écrit hier dans la soirée.

     

    Petite comptine de la soif

    *

    Temps de disette

    Temps d’aujourd’hui

    Temps des siècles

    Où chacun derrière son carreau

    Regarde se déchirer le monde !

    On commente, on s’affaire 

    On propose, on dispose

    On impose !

    Et derrière son carreau

    L’on continue de filer sa laine et son coton.

    En voilà un qui passe

    Il n’y a vraiment personne comme Lui

    La chanson le dit

    Mais le voit-on ?

    Des diseurs de bons mots

    Et des dieux d’illusion

    Nous en sommes rassasiés

    Et en avons les pleins greniers

    Et nous y sommes attachés

    Hélas !

    Pourtant il n’y a vraiment personne comme Lui

    La chanson le dit.

    L’œil, le cœur et la conscience

    S’amoindrissent derrière le carreau

    Qu’on se le dise

    Et même en se rencontrant Les uns les autres

    Derrière nos carreaux différents !

    Temps de disette

    Aridité des échanges

    Désert des siècles

    Qui obscurcissent le carreau.

    Et celui-ci qui passe !

    Il n’y a vraiment personne comme Lui

    La chanson le dit.

    Aujourd’hui je l’ai vu

    Derrière le carreau

    Il a ce regard

    Et cette attention

    Comme personne

    Ouvrirais-je mon carreau ?

    Allez,  je sors à sa rencontre !

    Vous venez ?

     

    Petite comptine de la soif!

    Les gens,

    Ce sont des personnages en tissu que j'avais confectionné pour illustrer un de mes albums jeunesse.

     

    Petite comptine de la soif!

    Passants!

    Mêmes personnages en tissu pour le même album de ma création.

     

    Jolie soirée à vous!


    4 commentaires
  •  

    Bertrand Chamayou, "Pavane pour une infante défunte" de Ravel!

    (Je vous invite à écouter la superbe interprétation de Bertrand dans cette mélodie très connue de Ravel)!

     

    Aujourd'hui, je vous partage ce texte que j'ai écrit hier.

    L'été s'en va!

    Hier dessous ma fenêtre!

    Dans la désolation de l'été perdu!

     

    L'été s'en va

    *

    L’été s’enfuirait-il déjà

    De dessous ma fenêtre !

    Le ciel morose regarde

    Passivement

    La longue traîne opale

    De la pluie

    Qui ne cesse d’alanguir

    Son beau visage pâle !

    L’été se dépouille

    De sa parure dorée

    Pour laisser place

    Aux petites brumes blanches

    De l’automne naissant.

    Le soleil confus et marri

    Se cache !

    Et moi, je l’attends

    Comme une Pénélope

    A son ouvrage.

    Appeler dans le lointain

    Les jours clairs et sereins

    Et les voir monter doucement

    Derrière l’horizon

    Leur cargaison chargée de lumière

    D’espérance renouvelée.

    Dans leur avancée lente

    Contempler enfin

    L’ouverture du temps

    Et cette épopée joyeuse

    A laquelle je suis invitée.

    Quelle merveille !

     

    L'été s'en va!

    Aujourd'hui dessous ma fenêtre!

    La lumière retrouvée! MERCI la lumière!

     

    C'est la rentrée! Bon courage à tous les enseignants, aux enfants et aux jeunes qui vont reprendre le chemin des écoliers!

     

    Pour un joli et doux week-end!


    6 commentaires
  •  

    Aujourd'hui, je vous partage un des spectacles de cet été chez nous au Puy en Velay. Tout l'été, en effet, nous avons la chance d'avoir de nombreux festivals et manifestations culturelles et artistiques sans que cela coûte une fortune.

    Voilà ces illuminations des principaux monuments du Puy qui, chaque soir, embellissent la ville de lumière et régale particulièrement nos touristes!

     

    Le rocher d'Aiguilhe!

    La cathédrale!

     

    la Mairie et divers!

     

    La Mairie!

    Il y en avait aussi au Conseil Départemental et au théatre mais je n'ai pas trouvé de vidéos disponibles!

     

    Voilà bonne aprèm avec un soleil éclatant et une chaleur immense!

     

    C'est l'été, détente et rêve!


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique