• Dans le souvenir!

     

    Cesària Evora, "Sodade"!

     

    Dans le souvenir de cette grande Dame des Mornas ( chants traditionnels capverdiens) et particulièrement de sa belle chanson "Sodade" qui parle de solitude, de l'oubli, je me suis mise à écrire ce texte en deux langues à la fois, par alternance, en français et en italien.

    J'ai trouvé qu'il y avait une grande liberté à écrire ainsi et d'éprouver cette joie d'entrer dans une communion universelle et intemporelle.

    Les personnes bilingues ne se rendent pas compte de l'immense grâce dont elles jouissent, avoir accès à une expression décuplée repoussant par là même les barrières culturelles.

    Alors bien-sûr, vous serez indulgents avec "Couleur-Parenthèse" qui n'a pas une pratique hors pair de la langue italienne!

    Je voulais simplement vous témoigner de ce moment très intense dans cette écriture particulière.

     

    Dans le souvenir

    *

     Tout ce temps passé seule dans ma maison,

    Je sais que Tu es là !

    Ma chi dirà che ho stato sola

    Nell’ mia memoria tutta vita mia !

    Je sais qu’ils étaient là aussi

    Ceux du ciel et ceux de la terre

    Avec moi, seule.

    J’ai pleuré avec eux tous

    J’ai ri aussi

    J’ai souffert

    J’ai aimé

    Je me suis passionnée pour l’humanité

    Je me suis mise en colère

    Et puis, j’ai rêvé

    D’une terre d’espérance et d’amour.

    Ma chi dirà che ho stato sola

     Nell’ mia memoria tutta vita mia !

    Ma chi dirà che ho portato

    Quelli e quelle.

    Je suis allée comme j’ai pu

    Au-devant des autres et des miens

    J’ai voulu partager mon pain

    J’ai voulu dire une parole

    J’ai voulu offrir ma musique intérieure

    Ma chi dirà che ho stato sola

    Nell’mia memoria !

    Forse un giorno, qualcuno, una picoletta ragazza troverà qualque cosa di me, un testo scritto o un dipinto o una canzona !

    E dirà alla sua mamma :

    « Guardi che ho scoperto qui e farà una ronda di gioia !

    E io, nella fossa, anche ballarò con lei !

    Allora si ricordarà di me !

    Ma che sappiamo della nostra vita ?

    Mais que savons-nous de notre vie ?

    Nella finalità !

     

    Cesària Evora n'est plus avec nous  aujourd'hui mais elle demeure dans ma mémoire et d'autres avec elle, car les voix d'amour qui ne sont plus ne peuvent être retenues prisonnières de la mort!

     

    Douce soirée de juin!


  • Commentaires

    1
    popopopo
    Vendredi 3 Juin 2016 à 20:02

    la voix d'évora est unique

    sa qualité est déjà chant d'amour

    2
    Mouchette
    Jeudi 9 Juin 2016 à 09:48

    Je trouve que c'est fort et très émouvant ma Laure.

    Je te souhaite une belle journée.

    Très gros bisous

      • Jeudi 9 Juin 2016 à 12:43

        Merci ma So! Ecrire ce texte m'a beaucoup interpellé et je suis contente qu'il t'ai parlé à toi aussi mon amie! Je t'embrasse très fort! A bientôt! biggrin!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :