•  

    Sandrine Piau, "Between Heaven and Earth"!

    Une voix tout simplement puissante et belle!

    Pour illustrer ce texte écrit ce week-end et que je vous partage aujourd'hui!

    Vous pourrez le lire demain matin avant de partir au boulot...

     

    Matin citadin

    *

    La ville, dans les matins frais des saisons, se réveille doucement sur la place.

    Une vieille femme, son petit sac en papier à la main rempli de mie de pain ou des restes rassis de la brioche dominicale, donne à manger aux oiseaux de passage.

    Les gros pigeons, maîtres des lieux, s’approchent invariablement mais ils savent qu’ils ne sont pas aimés, bien trop nombreux, ils encombrent de leur fiente, le joli pavé.

    Les moineaux sont assurés  de leur pitance et viennent même picorer dans la main les miettes du repas.

    Pourtant le garçonnet ou la fillette du quartier ont pitié des gros becs et ne manquent pas chaque jour de leur apporter un encas pris sur leur petit déjeuner. Leurs parents, pressés, les tirent par la manche en leur rappelant vigoureusement qu’ils seront, à l’école, en retard !

    Mais l’enfant tout comme la vieille dame n’en a cure et continue son nourrissage !

    Bonheur du jour !

    Quelques chiens frétillants, en éveil constant, tirent sur la laisse comme des forçats en soif de liberté ! Les maîtres essoufflés, exaspérés, finissent par donner du leste et même détacher les captifs. On voit alors s’élancer l’animal, traînée de poudre sur la place ! D’autres plus calmes, plus mâtures, suivent, attentifs au pas des passants, attendant patiemment la possible échappée.

    Aux fenêtres, les rideaux s’étirent et s’ouvrent à la lumière. On aperçoit alors quelques têtes ébouriffées traversant fugacement cet écartement. C’est l’heure aussi des chats, observant, d’en haut, l’arène d’en bas, fiers, quelque peu méprisants, conscients de ce privilège du supérieur. Certains plus amènes  répondent à votre salutation par ce regard si particulier du félin qui vous suit jusqu’au bout de votre cheminement.

    Les musiques mécaniques des engins modernes arrivent peu à peu, fanfare insolite des voitures, bus, cars, scooters et vélos électriques, klaxons intermittents…

    Par delà, les notes hautes d’une flûte traversière et parfois plus feutrées et profondes celles d’un violoncelle.

    Plus élevé encore un chant lointain lyrique aux accords répétés descend les étages d’un immeuble. C’est la dame du 4ème qui prépare son concert du week-end.

    Mon regard voyage de bas en haut accroché sans cesse par une multitude d’évènements concomittents.

    Eblouissement !

    Quelques mendiants du siècle organisent l’occupation des sols. Il y en a un qui me salue joyeusement tandis que les autres me suivent des yeux sans réclamer toutefois un euro ou deux. C’est trop tôt !

    Il n’y a bien qu’eux  qui ont remarqué ma présence. Ces pauvres ont le don de vous faire exister davantage. Et cela en dit long comme on dit sur notre monde insensé…

    J’allai acheter le pain du jour et maintenant me voici à nouveau dans l’atelier.  Je me mets au travail. Il est déjà 9 heures !

    Ecrire l’icône, écrire la couleur, écrire les mots qui attendent dessous ma fenêtre

    Leur incarnation.

    Quelle merveille que la contemplation dans le silence intérieur du temps qui passe et qui demeure !

     

    Matin citadin!

    "Les chats à la fenêtre", photo du Net!

     

    Douce soirée dans l'été retrouvé!


    3 commentaires
  •  

    Le voyage magnifique!

    J'ai réécouté ces belles mélodies de Schubert  jouées superbement par Maria Joào Pires!

    La musique participe du soin  de la personne quand elle est écrite et interprétée avec le coeur et la conscience!

     

    Voici ces petites ordonnances que j'avais affichées l'an dernier sur le frigo avec d'autres... J'aime beaucoup poster çà et là dans la maison ces petits billets amusants mais qui interpellent aussi positivement mon monde!

     

    Petites ordonnances

    *

    Chaque matin se lever en prenant soin de soi, s’accorder du temps pour commencer le jour, prier, s’arrêter un moment sur tout son être : examiner ses pensées, se masser doucement avec un onguent de son choix, se restaurer dans la paix de sa maison pour ensuite, et c’est la condition nécessaire, prendre soin de l’autre qui passe ou reste près de soi.

     

    Etre dans une écoute attentive et soutenue pour appeler la vie intensément et réveiller ses courages, découvrir en soi un potentiel de créativité insoupçonné et dans la journée s’essayer à une humble expression de ses talents cachés.

     

    Compter sur la tendresse infinie de Dieu qui se penche vers nous toujours pour nous relever de nos chutes fréquentes et nous remettre debout jusqu’au fin bout de la journée.

     

    Avoir confiance en Lui, en soi, en l’autre qui est là près de nous.

     

    Petites ordonnances!

    "L'irlandaise" de Courbet!

     

    Petites ordonnances!

    "Marthe au lever" de Pierre Bonnard!

     

    Petites ordonnances!

    Mary Cassatt, " La tasse de chocolat"!

     

    Petites ordonnances!

    Eugène de Blaas, "Les amies"!

     

    Petites ordonnances!

    "Le couple amoureux" d'Eugène de Blaas!

     

    Petites ordonnances!

    Courbet, "La femme au livre"!

     

    Petites ordonnances!

    Loetitia  Pillault!, " Jeune femme rêveuse"!

     

    Voici quelques toiles de peintres que j'affectionne particulièrement et qui racontent ce temps de soin au quotidien!

     

    Cette semaine, s'accorder du temps pour soi!


    5 commentaires
  •  

    Eveline et Frédéric Paris!

    Vous entendrez la comptine de la grive après celle du boulanger! Prenez patience!

     

    Voilà dans la douceur de ce vendredi cette jolie comptine et qui annonce pour nous un

    beau week-end plein de tendresse car nous aurons avec nous nos grands enfants!

     

    Comptine du week-end!

    Le raisin d'automne dans mes coupes de fruits!

     

    L'un, légèrement rosé vient d'une d'une vigne de jardin, l'autre d'une vigne cultivée mais tous deux en bio!

    Ils sont très savoureux et j'espère qu'au marché samedi, j'en retrouverais!

     

    Comptine du week-end!

    Au marché!

    Une aquarelle que j'ai peinte sur un modèle original d'un album jeunesse. Je vous la partage à nouveau! Elle est accrochée sur un mur de ma cuisine!

     

     

    Chant de la grive musicienne!

     

    Joli week-end à vous!


    4 commentaires
  •  

    Kondakion de l'Annonciation!

     

    J'ai terminé hier l'icône de l'Ange Gabriel que j'aime beaucoup.

    En effet, il vient annoncer la vie, la vie éternelle de la part de Dieu en son Fils Jésus-Christ!

     

    L'original de cette icône qui m'a donc servi de modèle se trouve à Novgorod en Russie.

    On l'appelle l'icône de l'ange aux cheveux d'or!

    C'est une icône très ancienne qui a souffert avec le temps mais le beau visage plein de douceur de l'ange a été miraculeusement préservé!

    Voilà tout d'abord l'icône de Novgorod

     

    Nouvelle icône!

    L'icône originale!

     

    Et voilà la petite mienne

    Nouvelle icône!

    Mon icône de l'Ange Gabriel!

    Sur toile de lin brut de 42/33 cms, à l'huile.

    J'ai pris cette petite liberté de rajouter des vraies perles dites "Oeil de tigre"!

     

    La paix dans cette belle soirée d'automne!


    4 commentaires
  • Ce dernier samedi, nous sommes allés à un concert privé c'est à dire chez quelqu'un! Cela se fait de plus en plus!

    Pour les musiciens, c'est une occasion unique de rencontrer plus intimement le public et de partager leur travail, leur conception de la musique...

    Nous sommes donc partis, Pierre et moi, pour le Meygal, une région montagneuse au coeur du Velay avec de grandes forêts! Le point culminant est le Testavoyre à 1436 m.

    L'hiver, la burle souffle comme une damnée et les légendes courent par tout le pays pendant les longues veillées!

    Voici le lieu de notre concert,

     

    Concert chez l'habitant!

    Le moulin de Perrel!

     

    Nous connaissions la vielleuse, Laurence Bourdin, avec qui nous avions travaillé lors d'un stage de musique d'ensemble.

    Laurence souhaitait travailler avec des compositeurs de musique contemporaine et elle leur a demandé d'écrire chacun une pièce essentiellement et uniquement pour la vielle. En effet, jusqu'à présent, il n'y avait pas de répertoire, de partitions écrites pour la vielle!

    Ce fut un travail remarquable! Les compositeurs ne connaissaient pas vraiment cet instrument ancien! Il prend son origine au Moyen-Age!

    Maintenant , mission accomplie, les partitions sont réceptionnées à Paris et peut-être donneront envie à d'autres compositeurs et vielleux de continuer plus loin! Merci Laurence pour l'enrichissement du patrimoine musical de notre pays!

    D'autre part, Laurence, très justement pense que la musique s'insère dans une mémoire, qu'elle en est même l'incarnation profonde.

    Elle s'est donc appuyée sur les histoires des lieux dits étranges par chez nous! elle s'est référée au livre de Corinne Pradier," Lieux mystérieux en Auvergne"!

    Cette belle rencontre a donné naissance à cinq pièces musicales appelées sous le titre de "Hurdy# Gurdy Myst". 

    Nous avons donc eu la plaisir d'entendre ces cinq compositions!

    J'ai bien aimé, pour ma part, celles sur le Lac du Bouchet, L'église de St Michel d'Aiguilhe, la bête du Gévaudan, et le triangle de la burle.

    Voilà d'abord la présentation,

     

    Hurdy Gurdy #Myst!

     

    Sur le Lac du Bouchet!

     

     

    Sur le triangle de la Burle ," Locus Terribilis"!

     

     

    Sur Saint Michel d'Aiguilhe!

     

    Après le concert, nous avons pu échangé ensemble autour d'un" pot"  préparé par l'hôtesse et ce fut très sympa!

     

    Voilà de jolies soirées!

     

    Que la vôtre ce soir vous soit douce et belle!


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires