•  

    "Unless"!

     

    Après le travail de la journée, un peu de musique avant d'aller au lit et Soupir!

     

    En attendant demain!

    Hier dessous ma fenêtre!

     

    Dormez-bien!


    2 commentaires
  •  

    "San Salvador", chanteurs de Corrèze!

     

    Ils demeurent en Corrèze dans un petit village nommé Saint Salvadour. Et oui, ils ont choisi de garder leur origine mais en jouant avec le nom de leur village. Ils s'appellent donc "San Salvador"!

    Ils ont entre 25 et 30 ans! Ils interpellent, décoiffent, bousculent... mais ils déploient un savoir et une performance vocale impressionnante! D'ailleurs, tout leur corps est engagé, propulsé dans la pulsation sonore! C'est impressionnant!

    Ils sont restés attachés à leurs racines, leur patrimoine culturel et ils ont décidé de le réinterpréter à leur façon, très contemporaine.

    Ils chantent en occitan!

    Leurs chants viennent de la mémoire d'une terre. Il y a comme une incantation qui se dégage  de leurs voix. Ils jouent avec des séquences sonores réitérées, les paroles sont lapidaires, les mots essentiels de l'histoire sont aussi répétés. Chacun chante sa partition, improvise tout en gardant une unité rythmique impeccable. Il y a aussi ce continuo ou basse vocale continue que l'un ou deux d'entre eux va tenir tout au long du chant  et qui donne justement cet aspect incantatoire.

    Il y a des élans presque de rage, combattifs comme une lutte! les voix s'exacerbent quasiment au-delà de leur énergie!

    Il y a des passages sensibles de douceur et de tendresse mais la mélodie est toujours en amont comme cachée dans le coeur profond. On la sent présente au-delà de la mémoire comme une instance d'éternité.

    C'est un chant d'infinitude qui pourrait durer comme ça sans arrêt, comme une plainte, comme un cri, comme un appel, un gémissement... un écho du fond des âges!

     

    Nous les avons écoutés en concert ce dernier samedi à La Chaise-Dieu en bravant la pluie et le vent du soir et cela valait la peine!

    Pour finir de vous partager mes impressions, je me suis rappelée cet extrait de "Mes Carnets"

    "les méandres de la mémoire. Ce matin, avec le temps pluvieux et tellement morose de tous ces jours, je me suis souvenue que j'avais noté ce même état de déliquescence dans un de mes carnets. Cela datait de mai 1987.

    La pérennité du temps et de l'espace dans la mémoire est certaine.

    L'éternité et la connaissance de Dieu y sont aussi."

     

    Réveil de mémoire!

    Ciel de dessous ma fenêtre!

     

    Douce soirée à vous!


    3 commentaires
  •  

    Liz Carroll et John Doyle, "The island Of woods"!

    Je vous invite à écouter cette douce mélodie de Liz tout en contemplant les belles photos de cette vidéo! Elles reflètent exactement le climat ces jours-ci, là où je vis, et de l'ambiance paisible de ma maison.

     

    Ce soir, je vous partage cette prière que j'ai écrite aux Abeillères dernièrement.

     

    Dieu, tu es

    *

    Dieu est ici

    Dieu est ailleurs

    Dieu est chez moi

    Seigneur, Tu es partout Présent.

    Quand nous te prions

    Tu es là

    En secret

    Tu te tiens si près de nous

    Que nous percevons presque

    Ton souffle

    Comme le vent qui passe

    L’air qui vibre

    Ou respire doucement

    Dans le bruissement des feuilles

    Ou encore dans le passage fugace de l’oiseau

     D’un enfant qui joue.

    Je n’ai pas besoin

    D’aller ici

    Ou ailleurs

    Pour te trouver.

    Tu es

    Tout près de moi.

    Tu m’appelles et m’attends

    D’abord chez moi.

    Pourtant je ne le crois pas toujours

    Pardon !

    Et parfois je crains

    Que tu m’aies abandonnée.

    C’est pourquoi je m’en vais parfois

    Ici ou ailleurs.

    C’est alors que je comprends

    Avec évidence

    Que tu es là

    Où je demeure.

    Pourquoi me décourager

    Et me plaindre de ma vie 

    Puisque c’est Toi

    Qui l’habite avec moi

    Là où je suis !

    Mon Dieu, merci !

     

    Dieu, mon familier!

    Aujourd'hui, le feu dans la cheminée!

     

    Je vous souhaite un joli week-end!


    4 commentaires
  •  

    "Nada te turbe" de Thérèse d'Avila!

     

    Je vous partage ce soir cette très belle et très juste exhortation de Thérèse d'Avila qui m'est revenue ces jours-ci en mémoire. Chaque fois que je la relis, je suis comblée de paix!

    Voici la première strophe en français,

     

    " Rien ne te trouble, rien ne t'effraie,

    Qui a Dieu ne manque de rien.

    Rien ne te trouble, rien ne t'effraie,

    Dieu seul suffit."

     

    Dans la nuit!

    Dessous ma fenêtre le soir du 1er novembre 2017!

     

    Douce nuit à vous!


    2 commentaires
  •  

    Inteval Waltz!

     

    Voilà la neige qui ce matin m'attendait au lever du jour! Fine et élégante à son habitude pour séduire son monde et s'excuser de faire paraître un peu trop tôt l'hiver!

    Mais c'est beau car elle apporte avec elle toute la paix du ciel! Les choses et les êtres s'adoucissent

    sous sa jolie main pâle et la journée s'annonce douce dans la maison!

     

    Ce matin au lever!

    Le paysage dessous ma fenêtre ce matin!

     

    Heureusement, hier, j'avais pris soin de prendre en photo mes petites giroflées qui aujourd'hui sont recouvertes d'une fine rosée blanche!

     

    Ce matin au lever!

    Les giroflées du jardin!

     

    J'ai allumé le feu dans la cheminée!

     

    Ce matin au lever!

     

    Doux lundi à vous et bon courage pour celles et ceux qui reprennent le chemin des écoliers ce matin!


    3 commentaires