•  

    Bernard de Ventadour!

     

    Je vous partage ce petit texte très simple que j'ai écrit l'autre jour en attendant Pierre, dans la voiture, au soleil d'avril.

     

    Carpe Diem

    *

    Quand il fait chaud

    C’est l’été dans ma vie

    L’air est plein

    Rempli de saveurs

    Enivrants parfums

    Qui embaument le cœur

    Et donnent naissance

    A la béatitude.

    Le ciel reste bleu, pur

    Au-delà des gros nuages

    Qui parfois le traversent.

    Tout est recrudescence d’existence.

    Le désir soupire d’aise

    Et l’esprit repose

    Comme un enfant

    Dans les bras de sa mère.

    Tout est simple, beau, paisible.

    Dans cette mesure de l’infini

    Je respire mieux

    Et je suis invitée

    A jouer moi aussi

    Cette superbe mélodie !

     

    Carpe Diem!

    Mes chemins familiers!

     

    Je vous souhaite un joli week-end!


    2 commentaires
  •  

    Cantique des Cantiques!

    J'ai choisi cette belle interprétation contemporaine du Cantique qui exprime l'attente d'un retour, l'attente aussi de nos jeunes pour un monde vrai et fraternel, un monde où l'on s'aime en vérité, en justice, en paix dans la lumière du jour.

    Et voilà cette icône de "Mon petit Christ couronné d'épines". C'est ainsi que je l'ai nommé dans mon coeur, Lui qui est venu pour aimer et qui nous espère.

    Je l'ai écrit durant La Sainte Semaine tout en méditant et priant sur son chemin de Passion.

    Quand je suis arrivée au bout de mon travail, je me sentais bouleversée dans mon émotion.

    Peux-t-on mesurer la souffrance même avec le coeur?

     

    Nouvelle icône!

    Icône, "Mon petit Christ couronné d'épines"!

     

    Je l'ai peinte sur une toile de lin brut, à l'huile. 41/33 cms

    J'ai choisi de rassembler dans cette icône des éléments de tradition arabo- byzantine (pour le cadre) et des éléments coptes contemporains selon Isaac Fanous (pour l'icône elle-même).

     

    C'est dimanche!


    5 commentaires
  •  

    George Winston, "Graduation from his solo piano"!

     

    Je vous partage aujourd'hui ce texte que j'ai écrit ces jours-ci dans le vent du jour, dans le vent de la nuit!

     

    Le vent

    *

               Dans le silence de la nuit            

    Le vent aime chanter.

    Les toits des maisons

    Vibrent langoureusement

    Sous son souffle puissant

    Et dans les grands sapins

    Il exerce sa voix.

    D’une forêt à l’autre

    L’écho nous renvoie ses vocalises.

    Je les perçois dessous ma fenêtre

    Et jusque dans mon lit

    Et c’est comme un voyage

    Auquel le vent m’invite.

    Il porte dans ses voiles

    Les effluves fugaces

    Des souvenirs lointains.

    De grands pans de soleil et de lune

    S’accrochent à ses ailes diaprées

    Ainsi le rêve se revêt

    De couleur mordoré

    Et d’exquises saveurs.

    Je me repose

    Dans cette lumière dorée

    Où le jour d’hier

    Et celui de demain

    S’unissent en un tendre baiser.

    C’est la vie qui nous rejoint

    Telle une promesse

    D’amour infini !

    Le vent !

     

    le vent!

    Granick, "les amoureux"!

     

    Jolie journée à vous dans le vent d'aujourd'hui!


    4 commentaires
  •  

    Ernst Stolz, "A toi la Gloire" joué à la cornemuse!

    (Ernst Stolz est mon ami des Pays Bas et là il joue le plus traditionnel cantique de l'Eglise Protestante. Nous le chantons toujours le dimanche de Pâques comme on chante "les anges dans nos campagne" à Noël à l'Eglise Catholique!)

     

    Je vous partage ce petit texte que j'ai écrit pour ma famille pour la belle fête de Pâques.

     

    A quelques pas de Pâques

    *

    Paula se tenait dessous sa fenêtre comme à l’ordinaire.

     Ces jours-ci, le ciel chagrin

    Hésitait entre l’ouverture et le repli.

    Combien de fois les nuages exerçaient leur grise emprise sur la clarté.

    Mais la plupart du temps, l’embellie survenait à l’improviste

     Ou bien, on la voyait paraître au loin

     Par petites Lampées bleues jusqu’à éclairer tout le paysage familier.

    Alors Paula reprenait courage.

    Tant qu’il y aurait ce mouvement fidèle de la lumière vers son rêve intérieur,

    L’espérance l’emporterait sur les mauvaises saisons.

    Elle avait remarqué souvent ces trouées vives comme une résurrection donnée à point.

    C’était la Sainte Semaine justement.

    Elle se souvenait bien de cet homme dont on lui avait raconté l’histoire, petite.

    Il avait tenu bon jusqu’au bout pour que la vie demeure à l’infini

    Et en chacun de nous pourvu qu’on eût cru sa Parole.

    Entre le doute et la foi, elle portait dans son cœur cette Résurrection

    Comme un enfant à naître.

    C’est sûr, elle était persévérante.

    Avec l’embellie d’aujourd’hui et toutes les autres à venir

    Elle continuerait de marcher derrière Lui encore et encore

    En gagnant peu à peu sur l’ombre de sa nuit.

     

    C’est Pâques demain !

     

    A deux pas de Pâques!

    Les mirophores au matin de Pâques, icône de tradition byzantine!

     

    Jolies fêtes pascales à vous!


    4 commentaires
  •  

    "Stichère du Vendredi Saint". Les moines de Chevetogne!

    Dans le Saint Vendredi je me souviens de Lui et de tous, toutes les autres avec Lui et je prie.

     

    Dans le Saint Vendredi!

    "Christ à la couronne d'épines", icône de tradition copte!

     


    1 commentaire